Tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance moto

La moto que vous avez choisie est-elle du genre roadster, routière, tout-terrain ou sportive ? Peu importe, le choix que vous avez fait est sûrement le meilleur et celui adapté à vos besoins. Cependant, côté assurance moto, avez-vous trouvé la bonne pour garantir votre sécurité ? La réponse dans cet article.

L’assurance moto : c’est quoi ?

Tout comme avec une voiture, si vous avez une moto, vous avez des obligations à respecter. En effet, la première est que tous les conducteurs de deux roues doivent impérativement porter un casque, qu’il soit intégral ou modulable, et cela avec des gants. Et la deuxième qui est la plus importante concerne l’assurance moto.Le motard doit obligatoirement au minimum s’assurer en responsabilité civile.

Ci-après les 3 types d’assurance auxquelles vous avez le choix.

·       Assurance au tiers

Ce premier type d’assurance ou assurance en responsabilité civile est une formule qui couvrira les frais médicaux ou autres frais si vous êtes la cause de l’accident routier. Toutefois, dans cette formule, vous n’êtes pas couvert par l’assurance. Par ailleurs, si vous n’êtes pas fautif dans l’accident, l’autre conducteur prendra en charge les dégâts physiques et matériels que vous avez subis.

·       Assurance intermédiaire

Ce type d’assurance est comme celle au tiers, mais avec plus d’avantages. En effet, vous avez d’abord un minimum de protection avec l’assurance intermédiaire, mais en plus, dans le cas où la moto est volée ou est incendiée, vous serez dédommagé par votre assurance.

·       Assurance tous risques

Comme son nom l’indique, cette assurance est complète. En effet, si vous êtes accidenté à moto, que vous soyez fautif ou non, vous serez dédommagé. Eh oui, vous recevrez une somme conséquente pour la réparation de votre moto ou pour en acheter une neuve et une autre somme qui paiera vos frais médicaux.

Les risques à courir avec une moto non assurée

Si vous pensez qu’en roulant sans assurance vous ne risquez rien, détrompez-vous tout de suite. Conduire sans une assurance moto peut être puni sévèrement par la loi. En effet, la première peine que vous pouvez recevoir c’est une amende d’environ 4 000 euros net. En plus de cela, si vous avez commis un délit avec votre moto, vous pouvez être emprisonné de 3 à 5 ans ou contraint de faire des travaux d’intérêt général.

Aussi, votre permis sera suspendu plusieurs mois, voire quelques années et vous, le conducteur, devra suivre une formation de sensibilisation routière incluant code et conduite. En plus de tout cela, en cas d’accident sans assurance, vous devrez payer tous les frais médicaux, mais également certaines amendes qui seront demandées par le blessé.

Résilier une assurance moto : comment s’y prendre ?

Avec l’assureur que vous avez choisi, n’êtes-vous pas satisfait des offres et des services ? Sachez qu’après un an de souscription à une assurance, vous pouvez résilier le contrat d’assurance moto. Toutefois, il vous faut respecter un préavis de 2 mois avant la date de la fin du contrat. Pour ce faire, il vous est possible d’envoyer à l’assureur une lettre recommandée pour l’informer de la résiliation du contrat que vous voulez effectuer.

La loi Hamon offre aux motards ce privilège de changer d’assureur après un an de contrat. Cependant, comme vous ne pourrez pas conduire votre moto sans assurance, peu importe la raison, il est donc judicieux de trouver une autre assurance moto avant de résilier le contrat avec votre assureur actuel.

Les limites d’une assurance moto

Pour info, chaque contrat d’assurance à ses limites.Effectivement, l’assurance au tiers ne couvre pas vos dégâts, seulement celui de la personne à qui vous avez causé des dommages.Puis avec l’intermédiaire, le vol de votre moto sera remboursé. Cependant, s’il est établi que vous avez fait une fraude pour toucher l’assurance, cela ne marchera pas et aussi la moto volée devra avoir un antivol ou être placée dans un parking fermé au moment du vol pour avoir l’assurance.Enfin, avec l’assurance tous risques, il est possible que vous n’ayez pas une meilleure protection lors des accidents.