Comment contacter un avocat à la première occasion ?

Quelle est la meilleure façon de contacter un avocat pour une éventuelle représentation légale ? Certaines approches peuvent causer des problèmes ou effrayer l’avocat dont vous demandez des services. Voici donc quelques suggestions.

Appelez plutôt que d’envoyer un email

Ne commencez pas par envoyer un email décrivant votre situation. Tout d’abord, un avocat doit effectuer un contrôle des conflits avant de recevoir des informations de votre part. Leurs règles exigent que l’avocat vérifie si le fait de vous représenter entrait en conflit avec toute représentation juridique actuelle ou passée qu’il a entreprise. Deuxièmement, le fait de commencer par un email peut être perçu comme une demande de conseils juridiques gratuits. De nombreux avocats suppriment, régulièrement, sans lire les emails par crainte d’apprendre des renseignements qui pourraient empêcher cet avocat de continuer à représenter un autre client potentiel.

Lorsque vous appelez, présentez-vous complètement

Indiquez votre nom complet et, si vous appelez au nom de l’entreprise, le nom de l’entreprise et votre poste au sein de celle-ci. Si l’avocat ne vous incite pas à le faire, alors donnez un bref énoncé de la nature de votre besoin juridique, pour lui aider à faire une vérification de conflit. Vous voulez que la vérification du conflit soit faite dès le départ afin de ne pas perdre le service de cet avocat lorsque le conflit deviendra évident par la suite, et de ne pas donner par inadvertance de l’information à un avocat qui pourrait être de l’autre côté de votre affaire.

N’essayez pas d’obtenir des conseils juridiques gratuits

Au lieu de cela, dites clairement que vous cherchez à engager un avocat. Comprenez que le seul produit d’un avocat est son temps. Dans certains types de représentation, l’avocat peut facturer des honoraires fixes au lieu de facturer son temps, mais ne le supposez pas. Les frais fixes ne fonctionnent pas dans plusieurs situations. Répondre à des questions juridiques est une représentation juridique pour laquelle l’avocat pourrait demander à être rémunéré, non seulement en raison du temps pris, mais aussi en raison du risque de commettre une faute professionnelle si les réponses sont erronées.

Demandez comment l’avocat facture ses services

S’agit-il d’un tarif horaire, d’un tarif fixe ou d’une combinaison des deux ? Payez la première rencontre pour évaluer votre situation. Si vous êtes intéressé à engager cet avocat, demandez-lui une copie de son contrat de représentation écrite, que vous pourrez lire et éventuellement signer. Il devrait en avoir un qui énonce toutes les modalités de la représentation et de la relation, comme la façon dont l’avocat facture et le moment où les factures sont exigibles. De plus, sachez qu’en dehors d’un préjudice corporel ou d’une faute professionnelle médicale, il est inhabituel pour un avocat d’accepter un dossier sur la base d’honoraires conditionnels.