Est-ce qu’on peut conduire après avoir fumer du CBD ?

Le CBD est un produit dont la popularité a largement grandi depuis un moment. Ce produit stimulant dérivé du cannabis est bien moins à risques que ce dernier. Aussi, beaucoup de gens se demandent si ce n’est pas risqué de consommer de ce produit quand on sait qu’on va prendre le volant. La réponse courte est oui, mais il est nécessaire de bien élaborer cela, car c’est un peu plus compliqué qu’il n’y paraît.

Comprendre ce qu’est le CBD

Le CBD est une molécule de la famille des cannabinoïdes qui est utilisée autant pour le plaisir que pour des besoins médicaux. Les effets de ceux-ci sont divers, comme le fait d’aider la personne à se détendre, mais aussi à être un peu euphorique. Il y a une bonne distinction entre le CBD et le THC, qui est un des autres composants du cannabis. Le THC va avoir des effets plus puissants et plus conséquents que le CBD, tout en restant de même nature.

Seulement, comme le tout agit de manière plus directe, on va être exposés à des soucis de santé qui seront un peu plus consistants. C’est pour cela que les nouveaux venus préfèrent se tourner vers le CBD plutôt que le THC. Beaucoup vont d’ailleurs en rester sur cette préférence, et éviter de se tourner vers l’alternative un peu plus lourde. Dans des pays comme la France ou la Suisse, la consommation de CBD est considérée comme légale.

Fumer du CBD en conduisant est légal

Comme le CBD n’est pas un composant interdit, vous ne risquez pas de vous faire arrêter pour un tel usage. Ce composant n’est en effet pas connu pour avoir des effets conséquents sur la conduite dans un dosage normal. Vous pouvez donc utiliser ce produit même si vous savez que vous allez prendre le volant juste après.

Vous pouvez même décider d’en fumer sur la route, tant que cela ne vient pas gêner votre conduite. Pour vérifier la présence de produits interdits pendant la conduite, il vous sera fait passer un test sur la route, si vous vous faites stopper. Vous n’aurez pas à paniquer s’il n’y a que du CBD dans votre organisme. Pour les autres éléments, c’est une autre histoire.

Conduire sous CBD n’est pas pour tout le monde

Si la loi le permet, cela ne signifie pas que tout le monde est en mesure de le faire sans limites, ou même que ce n’est pas sans danger. En effet, parmi les effets causés par le CBD sur l’organisme, certains vont être des causes d’accidents de la route. On peut évoquer les suivants :

  • La somnolence
  • Le fait d’être trop détendu et donc pas assez alerte
  • Un ralentissement des réflexes
  • Et bien d’autres similaires

En raison de ces conditions, si vous n’êtes pas encore suffisamment habitués à l’usage du CBD, il ne vous est pas conseillé d’en prendre au volant. Même pour les utilisateurs bien rôdés, il faut éviter d’en prendre au-delà d’une certaine dose.

Éviter les produits avec du THC

Le choix des produits que vous utilisez pour consommer du CBD doit être bien trié si vous prenez la route. En effet, il arrive que certains aillent contenir une petite quantité de THC. Ce composant en particulier est illégal au volant, et si vous en avez dans le sang alors que vous conduisez, vous risquez des soucis.

C’est donc un point à bien prendre compte au moment où vous faites le choix des  e-liquides qui vous permettront de fumer du CBD. Vous devez avoir l’assurance que ceux-ci ne contiennent pas du tout de THC. Autrement, vous pouvez prendre une amende ou même être arrêté.