Rédaction d’un constat par un huissier: tout ce que vous devez savoir

Le constat d’huissier est un document officiel qui permet de constater de manière incontestable et impartiale des faits, des situations ou des événements. Il peut s’avérer indispensable pour prévenir ou résoudre des litiges, en apportant la preuve nécessaire devant les tribunaux. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les différents aspects liés à la rédaction d’un constat par un huissier, ainsi que les conseils pour en tirer le meilleur parti.

Qu’est-ce qu’un constat d’huissier et à quoi sert-il?

Le constat d’huissier est un acte authentique réalisé par un officier ministériel, l’huissier de justice. Il a pour objectif de décrire objectivement et précisément une situation, des faits ou des événements, sans porter de jugement ni émettre d’opinion. Le constat d’huissier constitue donc une preuve solide et reconnue par les tribunaux, qui peut être utilisée dans le cadre de procédures judiciaires ou extrajudiciaires.

Les domaines d’application du constat d’huissier sont nombreux et variés. Parmi les exemples les plus courants, on peut citer :

  • La constatation de dégâts matériels (dégâts des eaux, sinistres liés à un incendie, etc.) ;
  • La preuve de l’état d’un local ou d’un bien immobilier (avant ou après travaux, état des lieux locatifs, etc.) ;
  • La constatation de nuisances sonores, de troubles du voisinage ou d’atteintes à l’environnement ;
  • La vérification du respect des obligations contractuelles (clause de non-concurrence, respect des délais de livraison, etc.) ;
  • La preuve de l’existence et de la date d’une création intellectuelle (œuvre littéraire, artistique, invention, etc.).
A lire aussi  DPO : Le Délégué à la Protection des Données, un acteur clé de la conformité RGPD

Comment faire appel à un huissier pour rédiger un constat?

Pour solliciter les services d’un huissier afin qu’il rédige un constat, il convient tout d’abord de se rapprocher de la chambre départementale des huissiers de justice dont dépend le lieu où les faits doivent être constatés. Cette chambre pourra vous orienter vers l’huissier compétent en fonction du type de constat souhaité et du lieu concerné.

Il est également possible de prendre contact directement avec un huissier dont vous connaissez les coordonnées. Dans tous les cas, il est essentiel d’exposer clairement et précisément votre demande et vos attentes, afin que l’huissier puisse déterminer si le constat est réalisable et pertinent. Il est important également de fournir tous les éléments utiles à la réalisation du constat (documents contractuels, plans, photos…).

Quel est le coût d’un constat d’huissier et comment le régler?

Le coût d’un constat d’huissier est variable en fonction de la complexité de la situation, du temps nécessaire à l’intervention et des éventuels frais annexes (déplacements, recherches…). Il est généralement compris entre 150 et 600 euros, voire davantage pour des constats particulièrement complexes.

Il est possible de demander un devis préalable auprès de l’huissier afin d’avoir une estimation du coût de son intervention. Le règlement s’effectue directement auprès de l’huissier, par chèque ou virement bancaire.

Quelles sont les précautions à prendre lors de la rédaction d’un constat?

Afin que le constat d’huissier ait une valeur probante maximale, il convient de respecter certaines précautions :

  • Vérifier la compétence territoriale de l’huissier : un huissier ne peut intervenir que dans le ressort géographique où il a été nommé ;
  • Veiller à ce que le constat soit réalisé en présence des parties concernées ou, à défaut, qu’elles soient informées de l’intervention ;
  • S’assurer que les éléments à constater sont accessibles et visibles au moment de l’intervention ;
  • Ne pas tenter d’influencer l’huissier dans sa mission, afin qu’il puisse rester impartial et objectif;
  • Vérifier avec attention le contenu du constat avant de le signer, afin de s’assurer qu’il reflète bien la réalité des faits.
A lire aussi  Licenciement pour inaptitude


En respectant ces précautions, vous augmenterez les chances que votre constat d’huissier soit reconnu comme une preuve solide et incontestable devant les tribunaux.

Quels sont les recours en cas de litige lié à un constat d’huissier?

Si vous estimez que le constat d’huissier est erroné, incomplet ou partial, vous pouvez engager des recours :

  • Solliciter l’huissier pour demander des rectifications ou compléments d’information ;
  • Faire appel à un autre huissier pour établir un contre-constat ;
  • Saisir la chambre départementale des huissiers de justice, qui peut être amenée à intervenir auprès de l’huissier concerné et, le cas échéant, engager une procédure disciplinaire;
  • Engager une action en justice pour contester la validité du constat et demander réparation du préjudice subi.

Dans tous les cas, il est recommandé de vous faire assister par un avocat spécialisé afin de défendre au mieux vos intérêts.

Le constat d’huissier est un outil précieux pour prévenir et résoudre les litiges. En faisant appel à un professionnel compétent et en respectant les précautions nécessaires lors de la rédaction du constat, vous disposerez ainsi d’une preuve solide et incontestable pour faire valoir vos droits devant les tribunaux.