CBD et tests salivaires : ce qu’il faut retenir

La consommation de CBD doit se faire selon des conditions précises. Vous devez toutefois vous attendre à ce que des tests salivaires se fassent surtout si vous conduisez. Il vous est ainsi conseillé de prendre certains points en compte avant de prendre du CBD tout en conduisant. Vous éviterez ainsi le moindre souci en cas de contrôle.

Un test salivaire permet-il de détecter du CBD ?

Vous souhaitez consommer du CBD tout en conduisant ? Notez que cela peut se faire facilement grâce à un test salivaire. Cela ne concerne pas principalement la méthode utilisée, mais la quantité de produits que vous consommerez. À souligner que les forces de l’ordre ne procéderont pas toujours à un test salivaire.

Les agents de police peuvent par exemple réaliser le test si la prise de CBD au volant provoque un accident. Cela n’est pas non plus obligatoire si vous faites une infraction au Code de la route. Il faut toutefois prendre note du fait que la quantité de CBD dépend du produit que vous voulez utiliser. En tout cas, vous n’attendez pas longtemps pour obtenir le résultat du test. L’agent qui vous contrôle peut aussi vous empêcher de reprendre la route en fonction de la situation.

Vous pouvez consommer du CBD sous différentes formes

Il faut prendre certains risques en compte avant de commencer une prise de CBD. Vous pouvez ainsi conduire en toute tranquillité. Notez avant tout que vous êtes libre de posséder ce type de produit avec les formes suivantes :

  • Les produits non transformés
  • Les produits simplement extraits
  • Les produits utilisés sous forme d’ingrédient

En outre, vous devrez vous attendre à ce que les éléments des forces de l’ordre vous contrôlent à tout moment. Un test salivaire peut alors se faire tout comme le test sanguin. Il est important de bien conserver le produit que vous voulez consommer tout en conduisant. Il suffit toutefois de bien choisir la forme de CBD que vous souhaitez prendre. Vous pourrez en tout cas rouler en toute tranquillité après la prise du produit. Évitez toutefois de consommer des fleurs de CBD sous la forme de joint tout en conduisant.

Quelques astuces à prendre en compte pour obtenir un résultat négatif

Il est tout à fait possible d’obtenir un résultat négatif à un contrôle de CBD au volant. Il vous est pour cela conseillé de consommer des extraits avec des produits bruts. Vous devez savoir que ce type de produit peut toujours contenir une faible quantité de THC contrairement aux idées reçues.

Ainsi, il vous est conseillé de privilégier les huiles de CBD si vous voulez en consommer tout en conduisant. Les fleurs et les résines sont en outre déconseillées tout comme les pollens. Ces dernières formes sont plus faciles à détecter, peu importe la méthode utilisée par les forces de l’ordre qui font le contrôle. En tout cas, il est plus judicieux d’attendre quelques heures après la prise du produit pour prendre le volant.

Certaines techniques peuvent être proposées pour le dépistage

Certes, un test salivaire peut se faire pour détecter la présence de CBD dans votre organisme. Cela peut se faire facilement si vous êtes au volant.  Cela ne devrait pas prendre beaucoup de temps surtout que le policier n’interviendra pas brutalement. Vous obtiendrez aussi une réponse claire et parfaitement nette.

D’autres tests peuvent aussi se faire contrairement aux idées reçues. Vous pouvez par exemple passer par un test urinaire. Cette technique permet de déceler la trace du CBD que vous avez consommé depuis 2 mois. Il ne faut pas non plus négliger la prise de sang qui permet d’obtenir une réponse précise. Enfin, il ne faut pas négliger le test capillaire qui permet d’obtenir un résultat parfaitement net.