Les réglementations du trading selon la loi française

En France, le trading est une affaire qui rapporte. Souvent, les gains qui y sont obtenues peuvent être illimités. Il est cependant rentable quand le trader est compétent dans son domaine. La réussite de l’opération dépend de ses expériences mais aussi de ses connaissances des pratiques et du marché. Si vous êtes débutant, il est conseillé de maîtriser ce domaine pour espérer une rentabilité, mais surtout pour travailler dans la légalité.

Les conditions légales pour exercer le trading

En France, le trading est régulé par la loi 2003 qui comporte toutes les conditions pour réaliser des opérations sur le marché financier. Cette loi régule également la sécurité financière. Son entrée en vigueur a favorisé la création des organismes de régulation qui régissent le trading. Depuis son application, un brooker ne peut exercer le trading que s’il ne dispose pas de licence d’exploitation légale. Dans cette licence, toutes les conditions sont claires et nettes.

En France, il existe des organes qui inspectent les opérations de trading, notamment l’AMF. Ce dernier délivre également les autorisations liées à ce marché. Ainsi, pour éviter le problème, tous les acteurs doivent obtenir une autorisation. Le régulateur dispose également le plein pouvoir de sanctionner les brokers illégaux. En général, si une société prétend exercer une opération de trading en France, elle est tenue de prouver à leur client l’existence d’un compte à risque plafonné par le biais de stop-loss.

A lire aussi  Guide sur la domiciliation d’entreprise

Les organismes français de régulations de trading existants

En France, il existe plusieurs régulateurs financiers, en l’occurrence l’AMF, le ministère de finance, l’ACPR, le REGAFI et le HCSF.

  • L’AMF est le premier organe qui contrôle les opérations de trading sur le territoire. Il surveille toutes les opérations du marché financier. Il délivre également les licences d’exploitation à tous les acteurs.
  • Quant au ministère des Finances, il se base sur les ordonnances et les arrêtés du droit français. Il conseille, prépare et vérifie la réalisation de la politique gouvernementale. Il a le pouvoir de sanctionner les entreprises de courtages commettant des fraudes.
  • L’ACPR est un organe travaillant avec la banque de France. Son rôle est de stabiliser le marché financier ainsi que son fonctionnement. Il remet les licences aux nouveaux et anciens acteurs travaillant dans le domaine bancaire et financier. Toutefois, il sanctionne les activités illicites.
  • Le HCSF est un régulateur qui assure l’équilibre financier de la France. Il veille aux multiples politiques macroprudentielles. Souvent, il travaille en étroite collaboration avec la Banque Centrale européenne.
  • Enfin le REGAFI, c’est le régulateur qui identifie les sociétés ayant une autorisation d’exercer sur le marché financier français. En général, cette autorisation est délivrée par l’ACPR. Le REGAFI est cadré par le Code Monétaire et Financier Français. Il a aussi pour rôle de protéger les intérêts des citoyens français.

Les avantages d’opter pour le trading en métropolitaine

Le trading est une activité qui vous donne la possibilité de gagner une grande quantité d’argent, rapidement. Il permet de régler vos factures et les autres soucis liés à l’argent au quotidien. C’est une activité qui vous permet de prétendre à une vie confortable. En exerçant le trading, vous n’êtes pas obligé de vous déplacer au bureau. Aussi vous ne serez pas soumis à l’emprise d’un chef.

A lire aussi  Médiateur judiciaire


Toutefois, vous disposez des horaires flexibles pour trader. Le trading est un travail ouvert à tout le monde. Vous avez la possibilité de trader du moment que vous avez les bases. Cette activité est idéale pour booster votre revenu. D’ailleurs, son exercice ne réclame pas un diplôme spécifique. Outres ces avantages. En revanche, elle demande de la détermination et de la persévérance.