Quels sont les droits des clients d’une entreprise ?

Il n’est pas rare d’entendre dire que le client est roi. Cette affirmation, est-elle vraie ? Ma vérité est que le client de par son statut a de nombreux droits. Les entreprises se doivent de se plier à ces droits, car ils sont les devoirs des entreprises envers les clients. Ceci conforte les clients dans la peau de roi. Les droits des clients sont divers et il faut les connaître en tant qu’entrepreneur pour ne pas se retrouver dans des situations désagréables. Dans cet article, vous allez découvrir les différents droits des clients d’une entreprise. 

Le droit à l’information comme droit principal du client

Le premier droit qu’il faut reconnaître au client est le droit à l’information. En réalité, lorsqu’une personne se dirige vers votre structure pour recourir à vos services ou acheter des produits que vous commercialisez, il devient de ce fait un client. Vous vous devez donc de lui apporter toutes les informations dont il a besoin dans les limites du respect de la vie privée des autres clients. Si vous avez une structure qui offre des prestations de services, l’information qui sera apportée aux clients devra concerner ces services. Vous devez l’informer des tarifs, de chaque offre possible et des implications qui découlent de chaque offre. S’il est par contre question de produits, l’information doit concerner le produit, leurs qualités et les prix de chaque produit. L’information apportée doit être la plus claire possible, nette et précise sans laisser libre cours à des doubles interprétations.

A lire aussi  Rédaction d'annonces légales : guide complet pour une publication réussie

Le droit à la qualité

En effet, le droit à la qualité est un droit qui est plus concrètement reconnu aux clients consommateurs. Parfois, il peut aussi s’étendre aux clients bénéficiaires de prestation de services. Ce droit permet en réalité, aux clients d’utiliser les produits que vous commercialisez en toute sécurité et sans aucune crainte de préjudice pour leur santé. Cela impose aux différentes structures commerciales des productions selon les normes de sécurité établie dans chaque domaine. De plus, chaque produit doit être soumis à la certification de qualité par les organes adaptés sur l’initiative de l’entreprise. Le droit à la qualité oblige donc les différentes entreprises à mieux produire. Car, il est possible que le client traduise en justice une entreprise si cette dernière lui a vendu un produit de mauvaise qualité. Le droit à la qualité est donc à prendre en compte par les entreprises. 

Le droit à des garanties, le droit de choisir l’entreprise, le droit de se faire rembourser …

Beaucoup d’autres droits sont reconnus aux clients. Il y a le droit à des garanties. Ce droit lui permet de se faire rembourser lorsqu’il constate des défauts de conceptions ou des pannes qui ne sont pas dues à l’utilisation. Bien avant cela, le client est libre de choisir vers quelle entreprise se diriger pour satisfaire ses besoins. Les entreprises ne peuvent lui en vouloir d’avoir choisi une autre structure que la leur. Par ailleurs, le client a aussi le droit de faire rembourser. Ceci survient dans un contexte où le client a payé pour un produit qui n’est pas conforme à la description qui lui a été faite ou qui ne correspond pas à sa commande.

A lire aussi  3 bonnes raisons d'opter pour les objets publicitaires pour promouvoir son entreprise